• FAQ

    L’ASSOCIATION

    Qui peut adhérer ?

    Tout le monde peut devenir membre d’Humaïa. Toutefois, l’objectif étant d’aider des sages-femmes, nous sommes particulièrement à la recherche de sages-femmes et professionnels liés à l’activité « maternité ».

    Quelle est la marche à suivre pour devenir bénévole ?

    Il suffit de prendre contact directement avec l’association. Vous serez alors mis en relation avec un bénévole qui vous présentera l’association et répondra à vos questions.

    Si suite à ce premier échange votre motivation se confirme, vous pourrez alors télécharger le dossier d’adhésion et nous le renvoyer dûment rempli et accompagné des pièces demandées.

    Quels sont les profils recherchés par Humaïa ?

    Humaïa a besoin de bénévoles ayant des compétences dans les domaines suivants:

    – maïeutique;

    – pédiatrie;

    – interprétariat;

    – administration;

    – gestion;

    – communication;

    – informatique, infographisme;

    – comptabilité.

    Toute personne dotée de motivation et d’esprit d’initiative est également la bienvenue!

    Quelles sont les différentes activités auxquelles un bénévole peut participer ?

    L’activité de l’association tourne principalement autour des missions, et des diverses activités qui s’y rattachent : récolte de matériel médical, réunions de préparation, debriefings, prises de contacts, etc… La vie de l’association est également rythmée par une assemblée générale annuelle, ayant lieu à Paris ou Marseille.

    La gestion quotidienne de l’association constitue également une activité importante dans laquelle les bénévoles peuvent choisir de s’investir.

    Quelle est l’implantation géographique d’Humaïa ?

    Les membres sont répartis à travers la France. Le siège social se situe à Paris, où la plupart des rencontres se déroulent. Des rencontres en cercle plus restreints sont organisés de façon informelle, en fonction de la répartition géographique des membres.

    oooooooooooooooo
    MISSIONS A L’ETRANGER

    Comment Humaïa agit-elle auprès des populations soutenues ?

    Humaïa agit dans le but d’améliorer la santé des femmes et des enfants dans les pays en développement.

    Pour cela, Humaïa se propose de faire progresser la qualité des soins en complétant la formation du personnel médical, et notamment des sages-femmes, en matière d’obstétrique et de pédiatrie. Ces formations visent à apporter une aide pérenne aux maternités soutenues, en mettant entre les mains du personnel local les moyens de progresser, et de continuer à progresser après notre départ.

    Notre objectif n’est pas de pallier au manque de personnel parfois constaté sur place. Nous n’avons pas non plus pour objectif d’apporter une aide financière ou matérielle aux structures soutenues. L’apport de petit matériel parfois récolté avant les missions constitue une aide à la formation, ainsi que le matériel obtenu grâce à notre partenariat avec Vygon.

    Qui peut partir en mission ?

    Humaïa envoie en mission des sages-femmes, auxiliaires de puériculture, puéricultrices, pédiatres mais également des interprètes ou toute autre personne dont les compétences pourraient être sollicitées pour des missions particulières.

    Quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir partir ?

    Certaines conditions doivent être remplies pour pouvoir partir en mission.

    Chaque membre de l’association qui est déployé doit être détenteur d’un passeport en cours de validité, expirant au minimum six mois après la fin de la mission. Avoir des compétences linguistiques dans la langue nationale du pays de destination est un atout.

    Les personnes déployées sont affectées à des missions en fonction de leurs compétences et de leur expertise. Avant leur départ, elles devront avoir suivi les différentes étapes de la préparation à la mission.

    Quels types de missions sont proposés par l’association ?

    Il existe 3 types de missions :

    – mission de repérage : diagnostic de la situation sur place; mise en place de nouveaux projets de partenariats;
    – mission administrative : création d’accords entre la structure d’accueil et l’association, définition des conditions de la collaboration, aspects logistiques;
    – mission de formation: formation des sages-femmes des maternités, ce sont les plus fréquentes.

    Peut-on choisir l’endroit où l’on souhaite partir ?

    Vous pouvez donner votre préférence si vous souhaitez partir dans un pays qui vous tient à cœur. Dans la mesure du possible, nous ferons de notre mieux pour respecter votre souhait. Toutefois, dans le cas où un nombre important de personnes demandent à partir pour une même une destination, les délais de départ pourraient être modifiés ou il pourrait vous être demandé de partir en mission dans un autre pays.

    Quelle est la durée et la fréquence des missions ?

    Les missions sont généralement de courte durée, entre 2 semaines et 1 mois. Notre objectif étant d’aider sans assister, nous ne souhaitons pas installer de présence continue sur nos lieux d’intervention.

    Deux missions en moyenne sont organisées par année et ce pour chaque projet. La participation aux missions est effectuée en relai, il n’est donc pas demandé à une même équipe de partir deux fois en mission en une année. Vous êtes libres de choisir à quelle fréquence vous souhaitez partir. Nous tiendrons compte de votre souhait dans la mesure du possible, en fonction des demandes.

    Comment se déroulent les préparatifs d’une mission ?

    Une fois que votre mission sera programmée, nous vous mettrons en contact avec la personne de référence qui vous donnera toutes les informations sur le projet en question (objectifs, aspects pratiques, etc.)

    Le fonctionnement des missions étant sous forme de relai, vous serez tenus de rencontrer les participants de la mission précédente de façon à disposer d’un maximum d’informations sur l’état des lieux sur place, et assurer la continuité du travail. Egalement, vous devrez rencontrer les autres participants à votre mission, ceux d’Humaïa, et le cas échéant, ceux de l’association partenaire.

    Quels sont les coûts à prévoir pour le bénévole ?

    Le bénévole devra prendre en charge les frais suivant :

    – billet d’avion aller-retour. Cette dépense peut être déduite des impôts du bénévole car Humaïa est une association reconnue d’intérêt général;
    – déplacements pour rencontrer les équipes avant le départ de la mission;
    – visa, passeport, vaccins éventuels.

    Les frais de logement, de nourriture, et de transport sur place dans le cadre de la mission sont habituellement pris en charge par l’association ou l’établissement de santé concerné. Cette possibilité sera à préciser en fonction des projets.

    Qui s’occupe des aspects pratiques liés à une mission ?

    Les aspects pratiques liés aux missions sont pris en charge par Humaïa, les associations partenaires et les membres de la mission.

    En particulier, les dates, vols, compagnies aériennes utilisées, sont discutées entre les participants à la mission lors des rencontres préalables à celle-ci. L’achat des billets, et la demande de visa sont effectués par le bénévole, avec l’aide de l’association qui le guide dans la marche à suivre.

    Enfin, l’accueil sur place, le transport, et le logement sont organisés par l’association et / ou les associations partenaires.

    Qu’attend Humaïa de ses bénévoles à leur retour de mission ?

    Les bénévoles partis en mission doivent au retour de celle-ci partager leur expérience avec les autres membres de l’association. Pour ce faire, il leur est demandé de participer à une réunion de débriefing et de rédiger un rapport de mission. Ils seront aussi sollicités pour partager des photos de leur mission, rédiger des articles pour le bulletin d’Humaïa, etc.